Tuesday, June 27, 2006

PERCEPTION ET ILLUSION

PERCEPTION et ILLUSION


La perception ne découvre-t-elle pas qu'un monde illusoire ? Peut-on dire que la perception est une connaissance ?


Introduction


La transition avec la pensée de Platon est naturelle ; Le mythe de la caverne de Platon pose le problème de l'opposition du réel et du sensible ; de la vérité et de l'illusion ; cette opposition tient à ce que la perception du monde extérieur n'est accessible à notre entendement que par des organes peu fiables que sont nos sens ; Platon oppose 2 mondes : Le monde intelligible domaine des idées immuables et universelles ; la vérité par excellence si on admet qu'elle existe ;Le monde sensoriel accessible par notre perception ; vague représentation de la réalité ; de simples ombres chinoises sur un mur ; ce monde n'offre que des illusions vides de sens si elle résumait notre savoir.Les hommes ne peuvent extraire le vrai que par un travail de détricotage de la maille ; d'extraction de l'être du non-être ;
la dialectique ( art des distinctions ) s'efforce démêler les fils de cette trame en usant de la raison ou mieux de l'intuition.Dans l'allégorie de la caverne, les hommes sont des victimes car limités par leurs sens et enchaînés ils ne perçoivent que ce qui se présente à leur regard ; ils sont victimes complaisantes car, malgré des tentatives de les éclairer sur leur erreur (symbole du prisonnier libéré et trucidé) ils persévèrent dans leur erreur ; c'est dire la difficulté de perdre ses illusions ; les hommes sont doublement prisonniers à la fois de leurs chaînes et de leur attachement à leurs illusions ;

La PERCEPTION

Du latin Percipere, per : a 2 sens : d'abord à travers ( percutanée veut dire à travers la peau ) mais aussi de part en part en introduisant une notion d'intensité, d'excès ; per veut alors dire complètement, parfaitementCapere : prendrePercevoir signifie recueillir, comprendre par les sens ; C'est une opération l'esprit, en organisant les données sensorielles, se forme une représentation des objets extérieurs et prend connaissance du réel ( trésor de la langue française ). Dans cette définition, la notion de perception représente un mode de pensée concret par opposition à un mode de pensée abstrait conceptuel ; La perception d'un phénomène externe perçu par un de mes sens : le toucher, la vue, le goût, l'odeur, l'ouie, le vestibule ; la perception est une simple donnée transmise à mon esprit sous la forme d'une sensation ( le simple effet physique d'une chose sur un de nos sens ) ; La perception se distingue de la sensation en ce sens où elle implique un jugement par rapport à ce phénomène ; ce jugement conduit à une reconnaissance de ce phénomène ; l'esprit va construire une représentation intelligible ou émotionnelle qui va se traduire par un sentiment ; cette représentation va faire intervenir l'entendement, la mémoire l'imagination ;Mais l'effort mental ne conduit pas nécessairement à une perception de la réalité ; toute tentative de perception comporte toujours une part de subjectivité ;
Une promenade à travers une forêt va déclencher après confrontation avec l'objet plusieurs types de perception en fonction du personnage soums à cet objet :
- l'ingénieur forestier va penser à la manière de protéger la forêt ; il va prévoir les coupes et les plantations à effectuer
- Le garde champêtre va extraire de son champ de vision toutes les causes de feu de forêt ; il va noter les actes de vandalismes ou d'insalubrité afin de les réprimer
- Le poète sera plus sensible au parfum, à la luminosité, aux couleurs
- Le chasseur sera attentif aux empruntes du gibier sur le solEn fonction de leur formation chacun de ces personnages percevra des éléments très variables propres à leur champ de perception.

L'ILLUSION

Définition : Le mot illusion : moquerie , est issu du latin ludere qui signifie jouer ; C'est une perception erronée dans la mesure où elle ne correspond pas à la réalité considérée comme objectiveC'est aussi une croyance ou une opinion fausse envahissant la conscience par son caractère séduisant ; ce caractère séduisant étant corrélé sur le plan psychanalytique à la réalisation d'un désir

ILLUSION, ERREUR

L'erreur est un énoncé contredisant la vérité
L'illusion est une croyance contredisant la réalité. La réalité est constituée par ce qui est objectif. Objectif s'oppose à subjectif .La réalité est indiscutable. Lorsqu'elle est discutable, nous parlons d'une illusion La vérité est une certitude universelle, indubitable et objective ;
La certitude s'oppose à la vérité par son caractère est singulier et subjectif ( connaissance indubitable que chacun a pour lui-même )
L'erreur consiste à se tromper alors que l'illusion est le fait d'être trompé L'erreur : est une entorse à la logique
La faute : est une entorse à la moraleLe péché est une entorse à la religion
La ténacité de l'illusion L'illusion est très souvent indéracinable ; il impossible de dissiper une illusion alors que l'erreur disparaît dès qu'elle est connue ;
Dans l'allégorie de la caverne, les prisonniers tuent celui qui les informe de la vérité ; De manière générale, il n'est pas d'argument qui puisse ébranler la foi du croyant ; l'illusion relève de l'irrationnelle ; La désillusion a une portée parfois passionnelle car elle porte atteinte au désir ( thème de Freud dans l'avenir de l'illusion ) ;

4 Types d'illusions :

1° L'ILLUSION PERCEPTIVE

Exemple d'illusion sensorielle : Il est possible de pratiquer un vol on top au-dessus de la couche nuageuse. Et si le plan des nuages est incliné latéralement, le pilote, à l'horizontal , aura l'impression de virer latéralement ; le pilote aura tendance à annuler son inclinaison alors qu'en réalité il va tourner aboutissant à une perte de contrôle de l'appareil ; Il aura de grandes difficultés à croire à ses instruments ( horizon artificiel ) qui lui donneront une indication en désaccord avec ses perceptions pour lui irréfutables ; seule une préparation intensive au vol sans visibilité ou on top donnera au pilote la possibilité de croire uniquement à ses instruments plutôt qu'à ses sens ; Il semble qu'un pilote non qualifié IFR perd le contrôle de son appareil en 2 mn 30 en moyenne.Ceci est le type même de l'illusion vestibulaire ;

le vestibule est un organe logé dans l'oreille interne qui nous informe de la position statique et dynamique de notre tête dans l'espace.
Un autre exemple de l'illusion est Le Membre Fantôme : Certaines personnes amputées peuvent ressentir une douleur sur ce membre disparu ( membre fantôme ) ou avoir simplement l'impression que le membre fantôme est encore présent ;La raison peut mettre en évidence ce décalage avec la réalité, mais la perception de la sensation persiste malgré cette prise de conscience ; le schéma corporel inscrit dans le cerveau garderait comme une image-mémoire du membre absent ;L'illusion est donc indépendante de la raison dans la mesure ou elle persiste malgré son identification comme illusion ; Le fonctionnement neuro-physiologique a des limites qui travestiraient la perception objective de la réalité ;Ces anomalies de la perception ont comme support un dérèglement du circuit neurologique de la mémoire ; certaines altérations de ce circuit de la mémoire (système limbique ; amygdale, hippocampe ) comme dans l'alcoolisme chronique ou certaines lésions cérébrales , conduit à des illusions telles les paramnésies ( sensation de déjà vu ) ou ecmnésies ( sensation de déjà vécu ), ou encore les fausses reconnaissances ; ces anomalies peuvent se rencontrer de façon banale chez les enfants ou les adolescents ;


2° L'ILLUSION AFFECTIVE

Est tout simplement le fait de prendre ses désirs pour des réalités ; L' inconscient enrichit l'illusion ; les désirs, issus de cet inconscient, vont amplifier ce processus de l'illusion ; La passion est l'archétype de l'illusion ; il paraît très difficile de développer une passion sans illusion ; comme l'illusion, la passion est un quelque chose que l'on subit, ou dont on pâtit ( origine grecque pathos ) ; la passion aliène la raison ; même face au principe de réalité, on persévère dans l'erreur ; la volonté ne permet pas de corriger l'erreur même si l'objet de la passion est en décalage avec la perception ; la passion, comme l'illusion, envahit la conscience et déconnecte de la réalité ; La passion se nourrit de l'illusion ; l'objet de la passion va incarner l'idéal des attentes ; et donnera l'illusion d'être l'image en miroir de cet amour imaginaire ; l'incarnation de cet amour sublimé et tant attendu ;Cette illusion est dynamique puisque le passionné va rapprocher le plus possible cette impression de la réalité ; le passionné se complait dans ce monde imaginaire, s'enivre par un envoûtement volontaire dans un paradis artificiel dont il redoute le retour.La psychanalyse explique l'illusion affective par le triomphe du plaisir de la libido sur le principe de réalité ; l'illusion est un paradis, un moyen formidable de protection contre une réalité trop frustrante ;

3° L'ILLUSION COLLECTIVE - L'ILLUSION IDEOLOGIQUE

L'illusion est là conforté par la concordance des témoignages collectifs ; ce qui est tenu pour vrai est la convergence de tous les témoins d'une même illusion ; L'illusion devient une vérité si on obtient une adhésion d'une collectivité ( l'opinion publique ) soumise à une même illusion ; et ce d'autant que les témoins font autorité ; Cette autorité a été en fonction des temps le prêtre, le professeur, l'expert journaliste, l'expert scientifique, la communauté des savants ; L'illusionniste est apte à produire une illusion collective, mais là le public n'est pas trompé ;L'illusionnisme est l'art de créer l'illusion en tant qu'illusion ; le public prévenu, tentera de dompter ce phénomène par un autre art : celui de l'observation .Le charlatan, en se servant de l'illusion, va abuser de la crédulité de son public à des fins personnelles ;
Rappelons nous le personnage URI GELLER qui a suscité la controverse jusqu'en 1987 par ses exploits comme la torsion des cuillers et la reproduction de dessins par télépathie ; Ces pouvoirs paranormaux, relayés par les média ( Michel Polac ), ont suscité le débat jusqu'à ce que l'illusion soit déjoué par un illusionniste Gérard Majax.
C'est l'illustration par excellence du rôle des médias, des pseudo scientifiques qui ont conforté cette illusion à des fins de spectacle ;Les mêmes mécanismes d'illusion ont été utilisé pour les OVNIS , le monstre du LOCH NESS ;

L'illusion religieuse :

Les conséquences de l'illusion sont beaucoup plus sérieuses ; au nom d'une illusion, et d'une foi indéfectible en cette illusion, les hommes se sont combattus, entretués ;Le fanatisme religieux, plus que jamais au 21° siècle, va engendrer une attitude sectaire et conquérante ; comme le passionné, le fanatique va se laisser porté dans le monde imaginaire de sa foi et attirer l'adhésion de ses congénères par le prosélytisme ou la cœrcition ;

L'Illusion Idéologique

Dans des domaines différents l'idéologie marxiste et l'idéologie nazie ont suscité les passions populaires ; L'illusion et la manipulation ont permis à de tristes personnages d'illustrer nos livres d'histoire ( Staline , Hitler ) ;Mais dans ces situations l'illusion ne suffit pas isolément ; elle va là encore au devant d'une attente collective de plus de justice, de moins de souffrance, d'un idéal de société utopique où l'homme serait plus heureux ; mais le populisme, incarné souvent par un homme providentiel charismatique, va faire appel à l'émotion ( la colère, l'agressivité ), Par une logique simpliste de comptoir , elle tente de dégager les frustrations populaires, en identifiant par amalgame la responsabilité des maux populaires à une catégorie ethnique ou dirigeante.Comme pour l'illusion passionnelle, le populisme va aller au devant des attentes les plus inavouables, fantasmatique, puis les mettre en exergue et procéder à une séduction passionnelle ; et ce n'est qu'après l' expression éjaculatoire de cette émotion primaire, que l'illusion se démasque et s'enfouit jusqu'à sa prochaine expression.

4° L'ILLUSION ARTISTIQUE

L'artiste utilise l'illusion afin de donner à sa création un effet visuel particulier propre à transmettre une émotion ;L'illusion n'est donc pas une erreur d'interprétation mais un effet artistique propre à produire un effet ; Le domaine du trompe l'œil ne concerne pas que les tableaux, mais porte aussi sur la peinture murale ou l'architecture ;Elle fait appel à L'illusion de perspective, l'impossibilité de perspective ou l'ambiguïté figure-fond.L'art permet une représentation fantasmatique voire onirique ; un monde irréel, illusoire bâti sur le désir ; l'image transmise par un tableau, le discours romanesque, ou la musique produite par un concert ont la vertu d'être l'échappatoire vers un monde imaginaire, déconnecté de la réalité ; Par l'illusion sensorielle qu'il produit, l'art produit une compensation de la médiocrité du réel vers l'imaginaire ;Le tableau n'est donc pas une simple illusion de la perspective, il est la représentation d'une réalité au travers le prisme de l'artiste ; et cette représentation est réinterprétée par l'observateur en fonction de sa propre perception ; il est donc une double dénaturation subjective de la réalité.

Conclusion


Ce thème de la perception, inspiré des théories platoniciennes, montre à quel point une tentative d'accéder à une vérité est illusoire ;Ce sont les septiques qui ont affirmé dans l'antiquité grecque, que toute vérité est inaccessible ; la pensée humaine ne peut parvenir à aucune certitude ; Pyrrhon reste le fondateur de cette philosophie ; Les 2 arguments essentiels sont
- la régression à l'infini : toute démonstration rationnelle impose des preuves puis la preuve de la preuve ;
- L'insuffisance des sens : nos sens sont à l'origine d'illusion ; donc toutes nos connaissances sont douteuses ; il existe une contradiction entre la perception, moteur de la connaissance, dont on sait la subjectivité et la vérité qui se doit d'être universelle.
Cependant on connaît le paradoxe du scepticisme : en affirmant que rien n'est vrai, le scepticisme se détruit lui même puisqu'il n'est pas vrai à son tour. Spinoza nous aide à dépasser ces contradictions :
- certaines évidences peuvent être portées et interrompre cette régression à l'infini « L'homme pense » est une vérité première ; et ce type de vérités simples peut servir de bases solides au savoir
- une idée devient vraie quand elle est adéquate : « une idée adéquate est une idée qui, considérée en soi et sans regard avec son objet, a toutes les propriétés d'une idée vraie » ; les idées adéquates forment un système de connaissances autosuffisant ; Un corps est soit en mouvement soit au repos est une idée adéquate car il n'y a pas d'autres façons de concevoir l'état d'un corps, l'affirmation est à la fois nécessaire et suffisante en conformité avec la réalité.La psychanalyse contribue également à nous dégager de l'illusion par une meilleure connaissance de notre inconscient ; L'illusion est le triomphe du principe de plaisir sur le principe de réalité ;Par une meilleure connaissance de nos frustrations, elle identifie l'illusion comme une simple erreur involontaire dissimulée dans notre inconscient; La psychanalyse met en évidence la propriété régressive de cette illusion ; la tendance archaïque de ce refuge dans un imaginaire fantasmatique ; grandir c'est accepter la réalité avec toutes ses exigences ; Cependant l'illusion est la porte d'entrée vers le rêve, la représentation d'un monde utopique conforme à nos attentes, un monde rassurant, remède contre le pessimisme et l'évidence de la finitude humaine.

2 comments:

docgyne said...

De docgyne, posté le Samedi 10 juin 2006 à 23:26

Réponse à shirley

Dans la distinction entre l'illusion et l'erreur que tu établis, j'ai l'impression qu'il existe précisément une erreur qui tient tout simplement à la sémantique :

Une illusion est une interprétation erronée d'une perception et qui de plus n'a pas tendance à se dissiper lorsqu'on en prend conscience ;
Par conséquent une illusion n'est jamais volontaire ; c'est donc quelque chose qu'on subit en toute bonne foi ; même si la raison peut donner des impressions de lucidité, cette impression est fugitive, annihilée par une conviction inébranlable.

La perception fait intervenir un circuit nerveux qui comprend :
- un organe sensoriel : dont la compétence est limitée par son pouvoir de résolution et qui de plus peut être perturbée par des parasites ( les acouphènes pour l'audition par exemple)
- un circuit nerveux de transmission de l'information
- une unité centrale : le cortex cérébral
Une information va être communiquée au cerveau qui va à son tour développer une représentation mentale de cette perception sensorielle ou SENSATION ;
Cette sensation va se traduire par un jugement, une émotion, un sentiment ;
- des structures cérébrales vont également intervenir :
Les circuits de la mémoire, les circuits de la vigilance

Dans le cas de l'erreur :

Les organes des sens ne se trompent pas ;
L'erreur est imputable à l'entendement ; malgré une transmission d'une information adéquate par les sens, le cortex cérébral , en utilisant les règles de la logique ( principe d'identité, principe de non contradiction et principe du tiers exclu ) va réaliser une mauvaise interprétation ;
Et cette mauvaise interprétation sera aisément corrigée par la prise de conscience de l'erreur ;
L'erreur est liée à une ignorance, une inattention ou à un jugement hâtif sans disposer des éléments nécessaires exhaustifs pour juger ( préjugé ).

Dans le cas de l'illusion

L'anomalie porte d'abord sur la perception des sens ; l'illusion est « la tromperie des sens » ;
Cette tromperie va conduire à une croyance ou une opinion également fausse, et qui va persister même si elle est réfutée ;

Avec les sceptiques, on pourrait affirmer que du fait de l'insuffisance de la perception, toute construction philosophique ne serait qu'une illusion ;
En fait toute théorie peut cependant comporter des éléments de vérité à la seule condition de définir son champ de validité par des postulats ou axiomes ; d'où l'idée qu'il n'existe pas une vérité mais des vérités ;

Le postulat : est une représentation qui est admise de façon implicite et sur laquelle se fonde un système de pensée ; la croyance religieuse comporte souvent comme postulat : l'existence de Dieu, l'immortalité de l'âme, la liberté ;
On ne cherche pas à démontrer un postulat même si on ne s'interdit pas de la possibilité d'essayer plus tard
L'axiome s'oppose au postulat en ce qu'il est toujours posé au départ comme fondamental et qu'on s'interdit de le démontrer.

Donc les éléments que tu donnes sur l'antisémitisme ancestral tiennent plus des préjugés que de l'illusion ; Le racisme est donc une erreur liée à une ignorance des raisons qui ont conduit souvent les juifs à se tourner vers une activité réprouvée par l'église chrétienne ;
Cette erreur a été corroborée par un pouvoir qui trouvait un intérêt à véhiculer de telles idées ;

La persistance de ces préjugés, malgré toutes les tentatives de les redresser, est liée, non pas à une illusion, mais à un endoctrinement, un envoûtement idéologique.


--------------------------------------------------------------------------------

De shirley, posté le Dimanche 04 juin 2006 à 00:21

Quand tu parles de la difference entre l'illusion et l'erreur, tu oublies que l'illusion est volontaire, on est persuadé que l'on ne se trompe pas alors que l'erreur est involontaire. On dit souvent etre victime d'une erreur( judiciaire, médicales etc).
L'illusion s'est se mentir à soi-meme commetre une erreur c'est se tromper sans le vouloir.Dans l'illusion on est acteur,actif dans l'erreur on est victime passif mais on peut se rattraper en corrigeant ses erreurs.
Mais parfois il peut y avoir un mélange entre l'illusion artistique qui est volontaire et l'erreur ou mauvaise interpretation .
En te disant ca je prends l'exemple de Da vinci code: on se demande est ce que c'est une fantaisie recherchée par l'artiste leonardo de vinci de creer une ressemblance physique entre l'apotre pierre et marie madeleine ou est ce une mauvaise interpretation de notre part de voir cet apotre deguisé en femme .
Souvent, en religion, les mauvaises interpretations qui sont des erreurs peuvent engendrer des illusions cad aboutir à une croyance:par exemple beaucoup de gens sont dans l'illusion quand ils croient que les juifs aiment l'argent. L'illusion cree de faux jugements, des stereotypes alors qu'à la base c'est une mauvaise interprétation dans le sens ou à l'époque ils n'avaient que des fonctions de commercants et finanaciers donc ils aiment l'argent. La grave erreur c'est qu'au fil des années les gens ne se sont pas renseignés sur la véritable raison de ce phénomène.Ce phénomène s'explique par le fait que les juif à l'époque antique n'avaient pas le droit d'exercer d'autres metiers que ceux liés à l'argent mais ca peu de personnes le sait. Le fait de se renseigner implique une volonté de corriger ses erreurs. On est bien dans ce cas dans le domaine de l'illusion car les gens veulent garder cette illusion pour justifier les tortures dont sont victimes les juifs .Leur illusion est un refuge, un moyen d'echapper à la vérité.

Concernant l'illusion amoureuse le meilleur exemple est la cristalisation amoureuse de stendhal qui dit que l'on voit l'autre comme on voudrait le voir mais pas comme il est vraiment et on a tendance à l'idéaliser et des que l'on se rend compte de ce que represente vraiment l'autre il est necessaire d'établir une deuxième cristalisation amoureuse qui passe par la jalousie pour faire renaitre l'amour.

schirley said...

De shirley, posté le Mercredi 21 juin 2006 à 16:51

http://shuby91.zeblog.com/ c mon skyblog j'en ai creer un aussi a plus


--------------------------------------------------------------------------------

De shirley, posté le Samedi 03 juin 2006 à 23:21

Ce que tu dis dans le couple indépendant est totalement illustré par le livre les liaisons dangereuses de Pierre choderlos de laclos un tres bon livre, un tres bon livre qui a inspiré sex intention le film


--------------------------------------------------------------------------------

De shirley, posté le Jeudi 25 mai 2006 à 23:52

Concernant Descartes, il ne dit pas que les passions sont mauvaises, il dit que les passions sont necessaires et qu'il faut savoir en faire un bon usage.
Si le corps devient le tombeau de l'ame à cause des passions c'est que l'homme ne sait pas prendre du recul. Les passsions selon lui sont bonnes et naturelles et tout le bonheur de la vie vient de la passion mais il faut savoir les maitriser par l'attente, la raison. Il faut apprendre à les apprivoiser en etablissant de nouvelles connexions entre les "esprits animaux" selon ses termes: exemple le fait d'avoir peur c'est une passion primaire, un sentiment d'impulsivité qui peut etre évité en l'associant avec un autre sentiment celui de la honte.
Il dit pas que les passions sont mauvaises mais plutot qu'elles sont inévitables des l'instant ou l'on est vivant et c'est notre raison qui permet de les maitriser